FOCUS : TERRITOIRE ET INDUSTRIE : Que reste-t-il de l'industrie textile du Massif des Vosges - 10 ans après ? Territoires et paysages d'une activité industrielle recomposée

Auteur

Simon EDELBLUTTE, professeur des Universités en Géographie

EA 7304 LOTERR – Université de Lorraine

Résumé

Dans le massif vosgien, l’activité textile a marqué, depuis plusieurs siècles lors de phases proto-industrielles puis industrielles, les mentalités et les sociétés mais aussi les paysages et les territoires, bien au-delà des seules usines. En effet, l’industrie textile a généré des systèmes productifs complets, organisés en chapelets de villes-usines (villes entièrement ou presque développées par et pour une activité industrielle dans un contexte paternaliste) dans les vallées des trois versants du massif : lorrain, alsacien et franc-comtois. Très tôt touché par les difficultés économiques (dès les années 1960), le textile vosgien est communément perçu aujourd’hui comme une activité au mieux relictuelle, porteuse qui plus est de représentions négatives en raison de la casse sociale liée à son déclin et aux marques paysagères de ce dernier (friches industrielles d’une grande variété).

Or, il y a 10 ans, paraissait dans l’Information Géographique, un article intitulé « Que reste-t-il du textile vosgien ? » (Edelblutte, 2008). Il faisait le point, dans une perspective à la fois géoéconomique et territoriale, sur le legs, parfois toujours actif et renouvelé, mais plus souvent non-actif, de cette activité qui fut emblématique du massif pendant plus d’un siècle.

Si la déprise textile sur ce territoire de moyenne montagne, accentuée depuis la fin des quotas face au textile chinois en 2005-2007, était déjà évidente et patente en 2008, la question qui se pose d'abord aujourd'hui est de savoir si elle s’est accélérée ou au contraire ralentie, voire inversée depuis 10 ans ?

Au-delà de cette question simple, d’autres interrogations surgissent, notamment autour de la recomposition de l’activité et des territoires face à la concurrence et au déclin et autour de la cohabitation entre une activité textile qui perdure, se renouvelle et s'organise (labellisation Vosges Terre Textile) et la gestion d’héritages encore perçus comme encombrants. Ainsi peut-on réfléchir aux stratégies mises en place pour contrer le déclin et relancer l’activité ; aux gestions variées (et parfois contradictoires d’une commune à l’autre) des héritages textiles ; au passage, encore récent et inabouti, d’une reconversion dans l’urgence et chaotique, à un redéveloppement territorial plus cohérent et préservant la mémoire et l’identité de ces territoires nés du textile.

Eléments biographiques

Simon Edelblutte est géographe, professeur à l’université de Lorraine à Nancy et spécialiste des paysages et territoires industriels, de leur genèse, de leur recomposition, de leur reconversion, dans une optique de redéveloppement territorial incluant les problématiques patrimoniales. Il a publié en 2010 « Paysages et territoires de l’industrie en Europe – héritages et renouveau » et particpe à de nombreuses actions et recherches liées à la connaissance et à la revitalisation de ces territoires anciennement industrialisés.

Bibliographie sélective

DEL BIONDO Lucas, EDELBLUTTE Simon, « Le paysage des anciennes villes-usines européennes : un nouveau patrimoine entre négation, alibi, reconnaissance et complexité des jeux d’acteurs », Annales de Géographie, n°711, 2016, p. 466-489.

EDELBLUTTE Simon, « Les territoires anciennement industrialisés : du cœur à la marge, de la marge au redéveloppement ? », WOESSNER Raymond (dir.), La France des marges, Paris, Atlande, 2016, p. 139-152.

EDELBLUTTE Simon, Retour sur l’article « Géographie historique ou la dérive des systèmes géographiques et essai d’application à la thématique industrielle », HUSSON Jean-Pierre & DESHAIES Michel (dir.), Paysages lus du ciel – Hommages à André Humbert, Nancy, PUN – Editions Université de Lorraine, 2015, p. 152-169.

EDELBLUTTE Simon, « Reconversion industrielle ou redéveloppement territorial ? L'exemple de Thaon-les-Vosges, ancienne ville-usine textile lorraine, Géoconfluences », 2014, mis en ligne le 2 décembre 2014.

geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-france-des-territoires-en-mutation/articles-scientifiques/reconversion-industrielle-ou-redeveloppement-territorial-lexemple-de-thaon-les-vosges-ancienne-ville-usine-textile-lorraine

EDELBLUTTE Simon, LEGRAND Johann, « Patrimoine et cultures industriels en milieu rural. Quelles spécificités ? » Revue Géographique de l'Est, 2013[En ligne], vol. 52 / 3-4 | 2012, mis en ligne le 31 décembre 2012. http://rge.revues.org/3683.

EDELBLUTTE Simon, « Paysages et territoires de l’industrie en Europe : héritages et renouveaux, Paris », Ellipses, 2010, 272 p.

EDELBLUTTE Simon, « Que reste-t-il du textile vosgien ? », L’Information géographique, n°2/72, 2008, p. 66-88. Également disponible en ligne : www.cairn.info/revue-l-information-geographique-2008-2-page-66.htm

Actualités