Les ouvriers du textile dans les Hautes-Vosges dans la seconde partie du XXe siècle

Auteur

Arnaud MUNSCH, enseignant certifié en Histoire-Géographie

Résumé

Cette intervention est l’histoire d’un « passé-proche » : celui des ouvriers du textile des Hautes-Vosges. Au milieu du XXe siècle, l’activité textile faisait vivre plus de 30 000 personnes. Elle avait façonné une économie, une société et des paysages. Désormais, bien que toujours présente, elle n’emploie plus qu’un petit nombre de personnes.

Le souvenir de cette industrie aux productions d’importance nationale s’efface à mesure que certains ouvriers de cette époque disparaissent, que la végétation ou les centres commerciaux envahissent les friches industrielles.

Ce travail retrace, de façon inédite, la dernière partie de l’épopée industrielle des Hautes-Vosges, de la Libération jusqu’à l’époque plus récente des difficultés de l’industrie textile.

C’est bien à la vie ouvrière que cette étude est consacrée pour une période où l’apogée apparaît comme le chant du cygne de l’activité textile.

Ce travail ouvre donc les portes des usines et analyse le savoir-faire des ouvriers vivant au cœur d’une société rythmée par l’ouverture des balles de coton ou le bruit des métiers à tisser. La « Lorraine du coton » vit d’abord par ses travailleurs. Leurs histoires sont liées par un nœud aussi solide que celui du tisserand. Il en sera toujours ainsi malgré la crise, les fermetures d’usines et les échecs de la lutte pour l’emploi. Le fil de l’histoire commune n’est pas rompu, il continue grâce aux témoignages oraux que nous proposons, notamment, de mettre en valeur… Et au bout du fil, les ouvriers vosgiens…

Les ouvriers dans leur usine sera le premier thème évoqué notamment leur rapport à un travail en pleine mutation avec le triomphe de la rationalisation faisant disparaître la figure de « l’ouvrier artisan ». Dans le même temps, les ouvriers sont rattrapés par le naufrage de l’industrie textile ou encore une maladie inconnue : la byssinose.

Ensuite, le thème des ouvriers dans la société des Hautes-Vosges sera abordé. Nous commencerons par évoquer la formation des ouvriers et des cadres. Nous évoquerons également des aspects originaux de l’industrie textile vosgienne : la place des femmes, celle de l’immigration ou encore la place d’un paternalisme tardif et de la ruralité.

Enfin, nous conclurons sur l’influence passée et actuelle des ouvriers en évoquant les représentations, l’identité culturelle et la patrimonialisation dans le textile des Hautes-Vosges.

Eléments biographiques

Arnaud Munsch débute ses recherches sur les ouvriers du textile dans les Hautes-Vosges à l’occasion de son mémoire de Master 1 et 2 sous la direction de M.Pascal Raggi à l’Université Nancy 2.

Lors de ses années de recherche, il participe à un numéro des Annales de l’Est en 2011 consacré à la prise en charge des malades du Moyen Age à nos jours. Il y écrit un article sur la byssinose, une maladie méconnue touchant les ouvriers du textile.

Il participe également à des conférences sur l’industrie textile vosgienne. Depuis 2012, il est professeur certifié d’Histoire-Géographie et enseigne au collège de Pont-sur-Yonne (89).

Bibliographie sélective

MUNSCH Arnaud, Les ouvriers de l’industrie textile des Hautes-Vosges, 1946-1984, Nancy, Mémoire de master 1, 2010, 90 pages.

MUNSCH Arnaud, Les ouvriers de l’industrie textile des Hautes-Vosges, 1946-1984, Nancy, Mémoire de master 2, 2011, 176 pages.

MUNSCH Arnaud, Les ouvriers de l’industrie textile vosgienne face à une maladie inconnue : la byssinose, article paru dans La prise en charge des malades du Moyen Age à nos jours, Annales de l’Est, Nancy, 2011.

Actualités