Transformer la fibre végétale et produire du fil à la fin du Haut Empire : le cas de la villa de Grigy à Metz

Auteurs

Gaël BRKOJEWITSCH, docteur en archéologie

Attaché de conservation de patrimoine – Metz Métropole

Résumé

Les opérations archéologiques menées sur la ZAC du Technopôle II à Metz ont porté sur une emprise de près de 60 ha dans le quartier de Grigy, au sud-est de Metz. Les fouilles ont livré plusieurs sites s’échelonnant du Néolithique à la période médiévale. La principale découverte concerne une villa qui a été reconnue intégralement comme ses annexes et ses infrastructures connexes (fossé, ensemble funéraire, voirie).

Les sépultures témoignent de la fréquentation du site dès la période augustéenne à une époque où la villa était constituée d’un bâtiment sur poteau de 50 m² de surface et de quelques structures (plots de pierre, fosse, fossé). Dès le début du IIe siècle apr. J.-C., une habitation en pierre est édifiée sur le modèle des villae à galerie de façade et la cour agricole est dotée d’un puits et de trois voire quatre cuves en bois. La demeure est embellie et agrandie au IIIe siècle apr. J.-C. avec la construction des bains, des enclos sont créés, d’autres sont modifiés afin de séparer plus clairement la partie artisanale de la résidence. À ces modifications destinées au bien-être et à l’otium, ont probablement correspondu des transformations dans la pars rustica afin d’améliorer sa productivité. En 241 apr. J.-C. ou très peu de temps après cette date, un grand bassin, dont le fond est tapissé d’un plancher de madriers en sapin, est construit au nord-est de la cour. Il est probable qu’il ait contribué à augmenter les productions qui étaient déjà traitées dans les cuves en bois.

À ce sujet, plusieurs artisanats peuvent être envisagés car les cuves et les bassins étaient polyvalents dans les villae rusticae. Plusieurs études et analyses permettent de proposer à Grigy que la transformation des fibres d’origine végétale et dans une moindre mesure la vannerie, auraient pu être pratiquées. La communication sera centrée sur une présentation des vestiges et une analyse de la morphologie des structures (puits, cuve, bassin). L’accent sera également porté sur les résultats – pour une large part inédits – d’analyses physico-chimiques, carpologiques et xylologiques qui ont conduit à la caractérisation fonctionnelle des structures et à des hypothèses argumentées sur les activités de production.

La conservation exceptionnelle des structures en matériaux périssables permet d’aborder l’organisation la pars rustica et de discuter des techniques de préparation de la fibre végétale. En outre, le mobilier abondant et la datation de plusieurs éléments en bois permet d’étudier le développement de cet établissement sur près de 5 siècles.

Bibliographie sélective

NÜSSLEIN A., BERNIGAUD N., BOULANGER Karine, BRKOJEWITSCH Gaël, DAOULAS G., GEORGES-LEROY Murielle, MEYER Nicolas, RITZ Simon, 2017, « La Lorraine », REDDE Michel (dir.), Gallia rustica. Les campagnes du nord-est de la Gaule, de la fin de l'Âge du fer à l'Antiquité tardive, Ausonius Editions, Mémoires, sous presse, p. 499-601.

BRKOJEWITSCH Gaël et alii, « La villa gallo-romaine d’Entre Deux Cours à Laquenexy (Moselle). Bilan de trois opérations de fouille préventive et d’une campagne de prospection géophysique », Gallia, t. 72-1, 2015, p. 225-280.

BRKOJEWITSCH Gaël, DREIER Christian, MARQUIÉ Sandrine, « Les origines de Metz-Diuodurum, chef-lieu de la cité des Mediomatrici : apport de deux fouilles récentes (place de la République et rue Paille-Maille) », REDDE Michel, VAN ANDRINGA William (dir.), La naissance des capitales de cités en Gaule romaine, (Suppl. 61 de Gallia), t. 72-1, 2015, p. 177-194.

BRKOJEWITSCH Gaël, SEDLBAUER Simon, TEGEL Willy, MOREL Alexia, BRUNET Michaël, « Les structures artisanales de la villa de Grigy (Moselle) : apport de l’analyse morphologique des équipements et de l’étude du mobilier métallique à la caractérisation fonctionnelle des structures artisanales de la pars rustica », Actes du XIe Colloque AGER 11-13 juin 2014 à Clermont-Ferrand, (Suppl. de la RACF), à paraître.

BRKOJEWITSCH Gaël et alii, « La villa gallo-romaine de Grigy à Metz (Ier siècle apr. J.-C. – Ve siècle apr. J.-C.) : Caractérisation fonctionnelle des structures et identification des activités artisanales », Gallia, t. 71-2, Paris, 2014, p. 261-306.

BRKOJEWITSCH Gaël, MARQUIÉ Sandrine, « Funera acerba dans les campagnes de la cité des Mediomatrici ? Le cas de Laquenexy », Revue archéologique de l’Est, t. 63-2014, Dijon, 2014, p. 213-236.

BRKOJEWITSCH Gaël, MARQUIÉ Sandrine, GAUTHIER Émilie, JOUANIN Gaëtan, SEDLBAUER Simon, MOREL Alexia, GARMI Déjla, VELIEN Carole, TRAPP Julien, « Nouvelles données sur le quartier Outre-Seille à Metz (Moselle) (époques romaine, médiévale et moderne) : la fouille de la place Mazelle », Revue archéologique de l’Est, t. 62-2013, Dijon, p. 283-314.

MUNIER Claudine, BRKOJEWITSCH Gaël, « Premiers éléments relatifs à la découverte d’un atelier de verriers à Besançon », FOY Danièle, NENNA Marie-Dominique (dir.), Échanges et commerces du verre dans le monde antique, 2003, p. 321-337 [Monographie Instrumentum - 24].

Galerie

Actualités