Partenaires

Sont en outre associés à la mission de l'Inventaire général des conservateurs territoriaux du patrimoine, des attachés de conservations du patrimoine ou des architectes, en poste dans les départements (Meurthe-et-Moselle, Meuse et Vosges) ou dans les villes (Nancy), des chargés d'études payés par diverses collectivités territoriales ou institutions comme l'Université de Lorraine, une petite équipe de bénévoles et des associations (Société française de campanologie, société d'histoire du judaïsme d'Alsace Lorraine, Archives modernes d'Architecture lorraine ...).

 

 Des partenariats anciens et multiples ont permis, depuis 1974, une démultiplication de l'action du service qui a mutualisé son énergie et ses compétences avec des associations, des communes (Commercy, Nancy, Toul, Verdun...), des communautés de communes ou d'agglomération (la communauté d'agglomération du val de Fensch, Cœur des Vosges, la communauté d'agglomération de Portes de France-Thionville), des parcs naturels régionaux et les départements.

 

Par l'intermédiaire du Comité d'histoire régionale, des réunions de travail sont organisées entre l'équipe de l'Inventaire général et les associations à vocation historique ou patrimoniale. Les travaux de l'Inventaire général sont menés, en tant que de besoin, en relation avec les services patrimoniaux de l'Etat (service régional de l'Archéologie, Conservation Régionale des Monuments Historique, unités départementales d'Architecture et du Patrimoine), l'Institut national de recherches en archéologie préventive (INRAP), les architectes en chef des Monuments Historiques et architectes du patrimoine, les conservateurs des Archives départementales ou municipales et les conservateurs des Musées.

 

Le réseau national et les contacts avec les collègues transfrontaliers, belges, suisses (association Maisons rurales de Suisse) et italiens nous permettent de varier les échelles de territoire et d'analyser le corpus du patrimoine régional depuis l'aune communale jusqu'à la dimension européenne.