Du côté de la Lorraine

Cinquante ans au service de la connaissance du Patrimoine culturel

En Lorraine, les travaux de l'abbé de Senones, Dom Augustin Calmet (1672-1757) évoquèrent quelques grands monuments de l'histoire de l'art en Lorraine. Ce faisant, il se démarquait des autres bénédictins de Saint-Maur dont les œuvres étaient plus historiques que patrimoniales. Mais il fallut en fait attendre 1837 pour voir un premier travail d'inventaire réalisé dans le département de la Meurthe par Grille de Beuzelin (1808- 1845) sous forme d'un Rapport sur les monuments historiques des arrondissements de Nancy et de Toul, pourvu de 101 dessins sur 56 monuments sélectionnés parmi un échantillon de 109 édifices. La visite de terrain avait été complétée par la consultation " des chartes anciennes de la bibliothèque municipale de Nancy ". La publication précède de peu les premières protections au titre des Monuments historiques en 1840.

Cette première entreprise publique de connaissance du patrimoine en Lorraine ne connut pendant plus d'un siècle que des suites bénévoles issues d'initiatives d'instituteurs (Etienne Olry, 1829-1885 pour l'arrondissement de Toul), d'amateurs (Edmond Delorme 1847-1929 pour Lunéville et son arrondissement), d'archivistes-paléographes (André Philippe 1875-1949 pour les Vosges) ou d'ecclésiastiques (Chanoine André Laurent 1899-1979 pour les Vosges)... ou encore de sociétés savantes comme la Société d'émulation du département des Vosges (Epinal), la Société d'histoire et d'archéologie de la Lorraine (Metz), la Société d'histoire de la Lorraine et du musée lorrain (Nancy) ou la Société des lettres, sciences et arts (Bar-le-Duc) ...

Deux ans après la création au niveau national, fut créée une commission régionale en Lorraine en 1966 qui se développa rapidement grâce à l'action de son premier président l'abbé Jacques Choux (1919-2002). Elle fut installée dès l'origine à Nancy, à proximité de l'Université et du Musée lorrain et depuis 1976, l'hôtel Ferraris en vieille ville. Le 5 avril 2005, le service a intégré le conseil régional de Lorraine, aujourd'hui région Grand Est pour devenir en 2016 l'un des éléments du service Patrimoines et Inventaire.

Sise à Nancy depuis sa création en 1966, l'équipe de l'Inventaire général occupe un hôtel particulier de la vieille ville, l'hôtel Ferraris (29, rue du Haut-Bourgeois).