Portes de France - Thionville

Le territoire du nord Moselle, à la frontière du Luxembourg, est d’une richesse patrimoniale contrastée qui ne se laisse pas facilement appréhender.

Six communes de la communauté d'agglomération de Portes de France - Thionville (Angévillers, Havange, Fontoy, Lommerange, Rochonvillers et Tressange) n'ont fait l'objet que d'un pré-inventaire alors que les autres communes (Thionville, Yutz, Terville, Manom, Illange, Bass Ham et Kuntzig) ont bénéficié d'un inventaire topographique normé consultable sur les bases de données nationales du Ministère de la culture et de la communication. Cette dernière étude, en raison de l'époque de sa réalisation, n'a pas ou peu pris en compte le patrimoine postérieur à 1850.

Vers le haut

Deux phases successives ont été programmées en partenariat étroit avec la Communauté d'Agglomération.

Vers le haut

La première a concerné les six communes non encore étudiées auparavant. Elle a permis de mettre en évidence un certain nombre de caractéristiques :

  • la variété du bâti qui montre le caractère mixte du territoire rural (28 fermes étudiées dont les plus anciennes datent de la 2nde moitié du XVIIIe siècle) et industriel (4 mines de fer) : c'est une caractéristique du pays thionvillois, déjà observée dans le territoire du Val de Fensch;
  • un habitat diversifié : maisons, immeubles, habitat ouvrier, édifices de l'époque de l'annexion allemande (Fontoy);
  • une architecture liée à la frontière : ligne Maginot, tentative de construction des « fermes héréditaires » sous l'occupation allemande;
  • un patrimoine religieux diversifié : catholique et protestant (avec usage orthodoxe) chapelle de pèlerinage (Tressange), chapelle de la reconstruction (détruite), chapelle fortifiée (Tressange), église art déco (Angévillers).

Vers le haut

La seconde a permis une mise à jour  relative au patrimoine postérieur à 1850 et tout particulièrement celui de la période de l’annexion allemande et  des Trente Glorieuses. Parmi les éléments les plus significatifs :

  • les cités ouvrières et leur évolution urbanistique (Terville),
  • les quartiers de l’extension allemande (Yutz),
  • l’architecture religieuse des Trente glorieuses (Yutz, Terville …),
  • la ligne Maginot.

Le résultat de l’étude a été communiqué au public au moyen de deux expositions itinérantes.

L’opération Portes de France-Thionville est menée par la Communauté d’agglomération de Portes de France-Thionville, avec la participation financière de la Région Lorraine et la coopération scientifique et méthodologique du service régional de l’Inventaire général.

Vers le haut

Diffusion des données

Expositions itinérantes :

  • [? Le résultat de l’étude a été communiqué au public au moyen de deux expositions itinérantes.]

Publications :

  • Malinverno (Bruno), Cantons de Metzervisse et Yutz, itinéraires du patrimoine, Metz : Serpenoise, 1991, 112p.
  • Decomps (Claire), Chimello (Sylvain) et Laglasse (Dominique), Thionville, urbanisme et architecture 1900-1939 (Moselle), Nancy : ADIL ; Metz : Ed. Serpenoise, 1996. - 26 p. : ill., plans (Itinéraire du Patrimoine n° 121)
  • Decomps (Claire), « Le salon lambrissé de l'hôtel de Créhange-Pittange à Thionville : un décor intérieur du milieu du XVIIIe siècle aujourd'hui disparu ». Les cahiers lorrains, juin 1999, n°2, p. 167-188, ill., plan.
    Decomps (Claire), « Thionville, une ville allemande en France ». La pierre d'angle : Le patrimoine transfrontalier, juin-juillet 1999, n°25, p. 28-32, ill., plan.
  • Decomps (Claire), Chimello (sylvain), Thionville, la tour aux Puces (Moselle), Nancy : Inventaire général, 2001. - 32 p. : ill., plans (Itinéraires du patrimoine n° 251).
  • Decomps (Claire), Thionville, Images du patrimoine n° 179, Metz : Serpenoise, 1998, 96p.
  • Leroy (Mélanie), Bouvet (Mireille-Bénédicte et Decomps (Claire), Le patrimoine des Portes de France et du Pays thionvillois, Ars-sur-Moselle : S. Domini, 2009,167p.

Article

  • Bouvet (Mireille-Bénédicte), « Chronique du patrimoine : le temple de Fontoy (Moselle) ou la rencontre de la Réforme et de l'Orthodoxie », in Le pays lorrain, septembre 2010, n°3, p. 266-267

Notices en ligne :

Vers le haut